Les plans d'actions nationaux au service de la protection des espèces

Les plans nationaux d’actions (PNA) sont des outils stratégiques et opérationnels qui visent à assurer la conservation ou le rétablissement d’espèces de faune et de flore sauvages menacées, lorsque les autres politiques publiques environnementales et sectorielles sont jugées insuffisantes pour aboutir à cet objectif.
Cet outil, développé et utilisé depuis plus de 20 ans, a démontré son efficacité en agissant sur les espèces à enjeux, tant animales que végétales.

La protection des espèces les plus menacées comprend un aspect réglementaire, consistant à interdire qu’on leur porte atteinte.

Les listes d’espèces protégées sont ainsi régulièrement mises à jour, selon une échelle graduelle : les espèces les plus menacées étant classifiées sur la liste rouge établie selon les critères de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

En complément de cet aspect réglementaire, le ministère met en place des plans nationaux d’actions (PNA) en faveur de certaines espèces pour lesquelles la France a une responsabilité patrimoniale.

Ces PNA visent la conservation ou le rétablissement dans un état de conservation favorable d’espèces de faune et de flore sauvages menacées ou faisant l’objet d’un intérêt particulier. Lorsque les effectifs sont devenus trop faibles ou que l’espèce a disparu, des opérations de renforcement de population ou de réintroduction peuvent également être menées, via les plans nationaux d’actions.

Mobilisant différents acteurs concernés (institutionnels, académiques, socio-économiques et associatifs), un plan national d’actions (PNA) en faveur d’une espèce menacée définit une stratégie de moyen ou long terme (5 à 10 ans), qui vise à :

  • organiser un suivi cohérent des populations de l’espèce ou des espèces concernées ;
  • mettre en œuvre des actions coordonnées favorables à la restauration de ces espèces ou de leurs habitats ;
  • informer les acteurs concernés et le public ;
  • faciliter l’intégration de la protection des espèces dans les activités humaines et dans les politiques publiques.

Ainsi, près de 70 plans ont déjà été conduits au bénéfice de plus de 200 espèces. Environ 60 sont aujourd’hui en vigueur dans différentes régions en Métropole et en Outre-Mer et peuvent concerner :

  • les mamifères
  • les reptiles
  • les oiseaux
  • les poissons
  • les mollusques
  • les insectes
  • la flore

Pour en savoir plus sur chacun des plans d'actions actuellement déployés, consultez la carte et accéder aux fiches descriptives.