Plans nationaux d’actions en faveur des espèces menacées

Filtrer par :

Oiseaux

En danger

Aigle de Bonelli

Aquila fasciata

L’Aigle de Bonelli est un rapace de taille moyenne des climats semi-arides dont la présence en France, comme en Europe, se limite au pourtour méditerranéen. En France, l’Aigle de Bonelli fréquente les zones de garrigues présentant des reliefs rocheux jusqu’à 700 mètres d’altitude, ce qui lui a donné l’un de ses surnoms : Aigle des garrigues. Cet emblème de la région méditerranéenne est l’une des quatre espèces d’aigles nicheurs de France (avec l’Aigle royal, l’Aigle botté et l’Aigle pomarin) et le plus menacé d’entre eux.

Enjeux du PNA : Consolider la population française actuelle d’aigles de Bonelli en favorisant la poursuite de sa reconquête du territoire national. Les efforts du PNA sont orientés sur la surveillance, réduction des menaces et sources de dérangement, et la préservation des habitats. En un peu plus de 10 ans, nous sommes passés de 22 à 32 (en 2014) couples d’Aigles de Bonelli en France.

Périodicité du PNA en cours : 2014-2023

Historique : 3e plan

Structure coordinatrice : DREAL Occitanie

Régions de déploiement : DREAL PACA, Languedoc-Roussillon et Rhône-Alpes

Partenaires : Région PACA

Documents :

Oiseaux

En danger critique

Albatros d’Amsterdam

Diomedea amsterdamensis

L’albatros d’Amsterdam est un oiseau marin de grande taille corporelle (envergure moyenne : 2,80 m ; masse moyenne : 6,3 kg) de la famille des Diomedeidae.
Bien qu’en progression, la population d’albatros d’Amsterdam reste à des niveaux très bas avec seulement 30 à 40 couples reproducteurs chaque année. L’espèce fait face à des menaces multiples, avec en particulier : la capture accidentelle par les pêcheries, la survenue d’épizootie, l’interaction avec les mammifères introduits et la dégradation de l’habitat de reproduction.

Enjeux du PNA : Améliorer considérablement nos connaissances sur cette espèce mais aussi initier des mesures concrètes pour sa conservation, liées principalement à l’impact des agents pathogènes et des pêcheries.

Périodicité du PNA en cours : 2018 – 2027

Historique : 2nd plan

Structure coordinatrice : Réserve naturelle nationale des Terres australes françaises

Régions de déploiement : Terres australes françaises

Documents :

Poissons

En danger critique

Apron du Rhône

Zingel asper

L’Apron du Rhône est un poisson benthique de la famille des percidés qui est endémique du bassin du Rhône. La taille de l’Apron adulte varie de 13 cm à 20 cm en moyenne. Cette espèce a vu ses populations gravement décliner au cours du XXème siècle, passant d’une présence estimée sur 2200 km de linéaire de cours d’eau à seulement 240 km environ à ce jour.

Apron du Rhône

Enjeux du PNA : Au vu des enjeux et des causes de raréfaction de l’Apron du Rhône, le plan d’actions vise à poursuivre les efforts entrepris en passant par l’amélioration des connaissances sur l’espèce pour optimiser sa conservation et sa gestion ainsi que celle de ses habitats, communiquer pour davantage faire connaître ce petit poisson et pérenniser la dynamique de réseau.

Périodicité du PNA en cours : 2012 – 2016

Historique : 1er plan

Structure coordinatrice : DREAL Auvergne Rhône-Alpes

Régions de déploiement : Auvergne Rhône Alpes, PACA, Bourgogne France Comté

Documents :

Oiseaux

Vulnérable

Balbuzard Pêcheur

Pandion haliaetus

Rapace cosmopolite, dont les populations d'Amérique et d'Europe du Nord sont importantes, le Balbuzard pêcheur représente en France métropolitaine moins de 100 couples connus aujourd'hui. Au vu des fortes similitudes qu'a le Balbuzard pêcheur avec le Pygargue à queue blanche en termes d'écologie, de dynamique de population et de menaces, ce nouveau PNA inclut également cette espèce.

Balbuzard pêcheur

Enjeux du PNA : Les objectifs globaux de ce plan sont d'assurer la conservation des populations nicheuses actuelles et futures, préserver leurs habitats et enrayer les causes directes de mortalité ou d’échec de la reproduction par le biais de mesures spécifiques.

Périodicité du PNA en cours : 2020 – 2029

Historique : 2nd plan

Structure coordinatrice : DREAL Centre-Val de Loire

Régions de déploiement : Centre Val de Loire, Grand Est, Corse, Pays de la Loire, Auvergne - Rhône - Alpes

Partenaires : CR et CD45

Documents :

Mammifères

Disparue de métropole

Bouquetin ibérique dans les Pyrénées françaises

Capra pyrenaica

Le bouquetin pyrénéen présente la silhouette trapue d'un ongulé de montagne de taille intermédiaire dont la stratégie de défense anti-prédateur est fondée sur l’enrochement et l’escalade en falaise où ses prédateurs naturels ne peuvent le suivre. Le bouquetin est doté de sens de détection très développés : ouïe très fine, excellente vision, odorat très performant.

Bouquetin ibérique

Enjeux du PNA : Le bouquetin a disparu des Pyrénées françaises au tout début du XXème siècle, deux mâles adultes tués en 1910 près du lac de Gaube dans les Hautes-Pyrénées sont les derniers exemplaires observés sur le versant français de la chaîne. Près d’un siècle plus tard, le 6 janvier 2000, la mort du dernier individu à Ordesa dans le haut Aragon, marquait l’extinction de l’espèce dans les Pyrénées. L'objectif du Plan d'action est d'obtenir l’implantation viable de deux noyaux de population par territoire projet, populations capables de se développer démographiquement et spatialement de façon à entrer en connexion à moyen terme.

Périodicité du PNA en cours : 2014 – 2022

Historique : Volet de la stratégie pyrénéenne de valorisation de la biodiversité

Structure coordinatrice : DREAL Occitanie

Régions de déploiement : Occitanie

Partenaires : Dptmt65

Documents :

Flore

En danger critique

Buglosse crépue

Anchusa crispa

Cette espèce de plante herbacée est endémique à la Corse et à la Sardaigne. On trouve cette plante exclusivement sur le littoral. Elle pousse sur le sable des arrières plages et des dunes.
En Sardaigne, sur les 9 populations recensées, 3 ont aujourd’hui disparu. La surface totale occupée par Anchusa crispa en Corse est, en 2010, d’environ 5 hectares.

Buglosse crepue

Enjeux du PNA : Le rétablissement de l’ensemble des stations d’Anchusa crispa de l’île.

Périodicité du PNA en cours : 2012 – 2016

Historique : 1er plan

Structure coordinatrice : DREAL Corse

Régions de déploiement : Corse

Documents :

Mammifères

Chiroptères

Chiroptères en France métropolitaine – 19 espèces

La France métropolitaine héberge 34 espèces de chauves-souris dont l’écologie se révèle très différente. Leur cycle de vie comprend différentes phases : l’hibernation, la mise bas et les périodes de transit printanier et automnal. A chaque période sont associés des besoins spécifiques en termes d’habitats : gîtes ou terrains de chasse. Les chauves-souris jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement des écosystèmes et participent au maintien de l’équilibre des milieux naturels notamment par une régulation forte des effectifs d’insectes nocturnes.

La valeur des chauves-souris a été estimée aux États-Unis à 22,9 milliards de dollars par an pour le secteur agricole, via leur rôle important d’insecticide naturel et gratuit.

Chiroptère

Enjeux du PNA : Rétablir puis maintenir les populations des espèces les plus menacées de chauves-souris sur l’ensemble du territoire métropolitain. La mobilisation d’acteurs d’horizons divers (pouvoirs publics, catégories socio-professionnelles, entreprises, particuliers...) est requise, pour mener à bien ces actions et promouvoir une prise en compte de ces espèces à tout niveau.

Périodicité du PNA en cours : 2016 – 2025

Historique : 3ème plan

Structure coordinatrice : DREAL Bourgogne Franche-Comté

Régions de déploiement : Auvergne Rhône Alpes, Bourgogne Franche Comté, Bretagne, Centre Val de Loire, Corse, Grand Est, Hauts de France, Ile de France, Nouvelle Aquitaine, Occitanie, PACA, Normandie, Pays de la Loire

Partenaires : CD41, CD45, région, CD49, LPO85, CD, CR, FEDER

Documents :

Reptiles

Préoccupation mineure

Cistude d’Europe

Emys orbicularis

La Cistude d’Europe (Emys orbicularis) est une tortue de petite taille : une vingtaine de centimètres au plus, pour un poids généralement inférieur à 1 kg. Elle fréquente plusieurs types de milieux humides de plaine : étangs, rivières, marais…

En France, l’espèce est présente dans huit régions : Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val-de-Loire, Corse, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Grand-Est.

Cistude d'Europe

Enjeux du PNA : La conservation de mosaïques de zones humides et de prairies sèches de bonne qualité écologique, une gestion adaptée des différents milieux de vie de l’espèce, le maintien de corridors de déplacement au sein du paysage, la prise en compte des problématiques liées aux nombreuses espèces exotiques fréquentant la même niche écologique.

Périodicité du PNA en cours : 2020 – 2029

Historique : 2nd plan

Structure coordinatrice : DREAL Auvergne Rhône-Alpes

Régions de déploiement : Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val-de-Loire, Corse, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur

Partenaires : AE

Documents :

Oiseaux

En danger

Crabier blanc

Ardeola idae

Le Crabier blanc (Ardeola idae, famille des Ardeidae) est un héron marron/beige strié de parties plus foncées (Ndang’ang’a & Sande, 2008). Il mesure de 45 à 48 cm. Son cri rauque, moins aigu que chez les autres espèces de Crabiers, est caractéristique. A Mayotte, la population est actuellement estimée à plus de 132 couples.

Crabier blanc

Enjeux du PNA : La visée de ce plan d’actions est de coordonner des mesures de protection efficaces sur le long terme. Les objectifs principaux sont les suivants : protéger les sites de reproduction ; conserver et restaurer les sites d’alimentation ; étudier l’évolution et la répartition des populations de Crabier blanc ; réduire les menaces et notamment les mortalités directes d’origine humaine ; sensibiliser, informer et impliquer les communautés et l’ensemble des acteurs locaux dans la gestion et la préservation du crabier blanc et de leurs habitats ; animer le plan au niveau national.

Périodicité du PNA en cours : 2019 – 2023

Historique : 1er plan

Structure coordinatrice : DEAL Mayotte

Régions de déploiement : Mayotte

Documents :

Amphibiens

Préoccupation mineure

Crapaud vert

Bufo viridis

Le Crapaud vert (Bufo viridis) est une espèce d’amphibien en déclin qui affectionne particulièrement les milieux rudéraux et cultivés sous forme de jachères arides, de jardins, de parcs, de gravières et d’anciens sites miniers, voire certaines zones urbaines. Les secteurs de présence actuelle du Crapaud vert sont relativement bien préservés : environ 25 % des populations sont inscrites à des zonages d’inventaires et/ou intégrées dans des périmètres de protection.

Crapaud vert

Enjeux du PNA : Enrayer les menaces touchant l’espèce et assurer à minima la pérennité des populations de l’espèce en atteignant une dynamique viable. Ces objectifs à long terme passent par la déclinaison de ces objectifs spécifiques : protection des sites et des individus, gestion et restauration des habitats, suivis des populations et des sites, amélioration des connaissances de l’espèce en Corse, communication vers le grand public et les acteurs locaux.

Historique : 2014 à 2018 : 1er plan ; 2019 : prolongation ; 2020 à 2021 : années d’évaluation

Structure coordinatrice : DREAL Grand Est

Régions de déploiement : Corse et Grand Est

Documents :

Mammifères

Vulnérable

Desman des Pyrénées

Galemys pyrenaicus

Le Desman des Pyrénées (Galemys pyrenaicus) est un petit mammifère semi-aquatique endémique du quart nord-ouest de la péninsule ibérique et du massif pyrénéen. De nombreuses connaissances ont été acquises sur l’espèce au cours du premier Plan National d’Actions (PNA 2010 – 2015) et du projet LIFE+ Desman (2014 – 2020), mais certains aspects de sa biologie et de son écologie restent toutefois méconnus. Par ailleurs, la diminution de son aire de répartition dans les quatre pays où il est présent a conduit à une raréfaction de l’espèce et à une forte fragmentation de ses populations. En France notamment, son statut est passé de « Quasi-menacé » (NT) à « Vulnérable » (VU) sur la Liste Rouge des mammifères continentaux de France métropolitaine de l’UICN en 2017 (UICN France et al. 2017), faisant de lui une espèce menacée aux niveaux national et mondial.

Enjeux du PNA : Coordonné par la DREAL Occitanie et animé par le Conservatoire d’espaces naturels d’Occitanie, il aura pour ambition de répondre à cinq grands objectifs : poursuivre l’acquisition de connaissances ; suivre et protéger des secteurs à forts enjeux ; accompagner les acteurs pour la prise en compte de l’espèce ; sensibiliser les acteurs et le grand public à la conservation de l’espèce ; renforcer les échanges avec les partenaires étrangers. Ce plan sera pour cela décliné en 12 actions réparties selon trois domaines : la connaissance (5 actions), la gestion (5 actions) et la sensibilisation (2 actions).

Périodicité du PNA en cours : 2021-2030

Historique : 2e plan

Structure coordinatrice : DREAL Occitanie

Régions de déploiement : Occitanie, Nouvelle-Aquitaine

Documents :

Mammifères

Vulnérable

Dugong

Dugong dugon

Le dugong est un mammifère marin herbivore distribué dans les eaux tropicales et subtropicales de l’Indopacifique, des côtes est africaines au Vanuatu. Le taux de croissance des populations de dugong est faible et l’espèce, qui se nourrit sur les herbiers de phanérogames marines, est dépendante des habitats côtiers.
La population actuelle de dugongs ne dépasserait pas la dizaine d’individus.

Dugong

Enjeux du PNA : La conservation et à la restauration du dugong à Mayotte à travers la réduction à 0 des captures et toutes formes de destruction directe d’origine humaine afin de stopper le déclin de la population puis de l’amener à un état de conservation satisfaisante. Parallèlement le plan vise à préserver la qualité de l’habitat du dugong et de soutenir la conservation de l’espèce dans les pays voisins.

Périodicité du PNA en cours : 2012 – 2016

Historique : 1er plan

Structure coordinatrice : DEAL Mayotte

Régions de déploiement : Mayotte

Documents :

Oiseaux

En danger critique

Echenilleur de La Réunion

Coracina newtoni

L’Echenilleur de La Réunion est une des espèces d’oiseaux les plus menacées en France. C’est un passereau de taille moyenne d’une vingtaine de centimètres. Essentiellement insectivore, l’espèce peut également se nourrir de fruits ou de lézards. L’espèce est endémique de l’île de La Réunion et son aire de répartition se réduit à 11 km² dans les hauts des communes de Saint-Denis et de la Possession (Réunion). On y compte seulement 25 à 30 couples reproducteurs, une diminution de 25% du nombre de mâles chanteurs entre 1974 et 2005.

Echenilleur de la Réunion

Enjeux du PNA : Il se fixe comme objectif de protéger tous les couples connus de l’espèce (actuellement 30) et d’atteindre au moins 50 couples à la fin du plan.

Périodicité du PNA en cours : 2013 – 2017

Historique : 1er plan

Structure coordinatrice : DEAL La Réunion

Régions de déploiement : La Réunion

Documents :

Reptiles

Vulnérable

Emyde Lépreuse

Mauremys leprosa

L’Emyde lépreuse est une tortue dulçaquicole qui trouve sa limite de répartition nord en France. Il s'agit d'une tortue aquatique de taille moyenne adulte comprise entre 12 et 20 cm de longueur. Le nom de cette tortue a pour origine des saillies bossues présentes sur certaines écailles de la carapace. L’essentiel des populations est concentré sur le seul département des Pyrénées-Orientales, l’émyde est donc considérée comme un des reptiles le plus menacés de France.

Emyde lépreuse

Enjeux du PNA : S’assurer de la conservation de l’espèce en France. Ce plan permet de mutualiser les connaissances acquises et d’élaborer une stratégie commune pour garantir son maintien dans notre pays. Ce PNA est axé sur l’amélioration des connaissances sur cette tortue en France : sa répartition, ses populations et son écologie.

Périodicité du PNA en cours : 2012-2016

Historique : 1er plan

Structure coordinatrice : DREAL Occitanie

Régions de déploiement : Occitanie

Documents :

Poissons

En danger critique

Esturgeon européen

Acipenser sturio

L'esturgeon européen est un poisson de grande taille. Les adultes actuellement rencontrés mesurent de 1,45 à 2,20 m et pèsent de 13 à 70 kg, sachant que certains individus peuvent dépasser 3,50 m et 300 kg.
La pêche intensive, l’artificialisation de tous les fleuves et la destruction des zones de frayères, la construction de barrages, l’extraction de granulats et la pollution sont les causes majeures de déclin de l’espèce.

Esturgeon européen

Enjeux du PNA : Valoriser les enjeux de ce programme de restauration, sensibiliser à l’intérêt de la protection des esturgeons et de leurs habitats et la contribution éventuelle des usagers au plan de conservation et de restauration.

Périodicité du PNA en cours : 2020 – 2029

Historique : 2nd plan

Structure coordinatrice : DREAL Nouvelle Aquitaine

Régions de déploiement : Nouvelle Aquitaine

Documents :

Oiseaux

Vulnérable

Faucon crécerellette

Falco naumanni

Le Faucon crécerellette est un petit rapace d’une envergure de 58 à 72 cm et d’une longueur de 29 à 32 cm ; le mâle et la femelle pèsent en moyenne, respectivement, 141 et 164 grammes. C’est un oiseau colonial et migrateur, présent en France du début du mois de mars jusqu’au début du mois d’octobre.
Après avoir failli disparaître de notre pays au début des années 1980, l’effectif reproducteur se reconstitue progressivement. La population atteint en 2019 l’effectif de 515 couples et nidifie dans 3 secteurs des régions Occitanie et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Faucon crécerellette

Enjeux du PNA : Les principales actions de conservation sont de mettre en œuvre des mesures de gestion pour lutter contre la dégradation des habitats d’alimentation et de nidification dans l’aire de reproduction, de diminuer les risques de mortalité d’origine anthropique, de favoriser la connexion avec les autres populations européennes et de soutenir la conservation de l’espèce dans ses quartiers d’hivernage.

Périodicité du PNA en cours : 2021 - 2030

Historique : 2nd plan

Structure coordinatrice : DREAL Occitanie

Régions de déploiement : Occitanie, Auvergne - Rhône - Alpes et PACA

Documents :

Oiseaux

En danger

Ganga cata et alouette calandre

Le Ganga cata et l’Alouette calandre sont deux oiseaux caractéristiques des steppes de Méditerranée et du Moyen-Orient. Ces deux espèces sédentaires fréquentent des pelouses sèches rases à végétation clairsemée, et certains milieux agricoles herbacés extensifs. Les populations françaises de Ganga cata et d’Alouette calandre ont connu un important déclin au 20e siècle, et une contraction considérable de leur aire de distribution. Le déclin des deux espèces en France est essentiellement lié à la disparition des pelouses sèches dans les plaines méditerranéennes, liée à la modification des pratiques agricoles (mise en culture, intensification, déprise) ou à l’artificialisation des sols.

Alouette calandre

Enjeux du PNA : Améliorer la connaissance des deux espèces par le suivi des effectifs et de leur distribution, et l’amélioration des connaissances sur la biologie, l’écologie et la démographie des espèces en rapport avec l’habitat et sa gestion ; Améliorer le statut de conservation des populations de Ganga cata et d’Alouette calandre en Crau, en œuvrant pour la préservation des pelouses steppiques, en restaurant des secteurs devenus défavorables, et en maintenant une gestion pastorale extensive de ces espaces ; Favoriser la colonisation de nouveaux sites par l’Alouette calandre en adaptant la gestion des pelouses et sites agricoles sur des sites ciblés, et en portant à connaissance les enjeux de conservation de l’espèce ; Développer la communication auprès du grand public, des élus et acteurs locaux, sur la conservation de ces espèces et de leur habitat.

Périodicité du PNA en cours : 2012 - 2016

Historique : 1er plan

Structure coordinatrice : DREAL PACA

Régions de déploiement : PACA

Documents :

Reptiles

En danger critique

Geckos verts de l’Île de la Réunion

Gecko vert de Manapany : Phelsuma inexpectata ; Gecko vert de Bourbon : Phelsuma borbonica

Ils sont probablement les derniers reptiles indigènes de l’île. Ils figurent parmi les vertébrés les plus menacés du territoire. Leur déclin a probablement commencé dès l’installation humaine il y a plus de 350 ans.

Le gecko vert de Manapany est uniquement présent sur une fine bande littorale localisée dans le Sud de l’île (aire d’occupation d’environ 1,4 km²). Ce gecko compte une cinquantaine de petites populations isolées les unes des autres. Le gecko vert de Bourbon possède une aire de répartition d’environ 300 km² et occupe une importante diversité d’habitats naturels, vivant à la fois dans des milieux forestiers et dans des falaises rocheuses d’altitude.

Gecko vert de la Réunion

Enjeux du PNA : Protection des sites qui ne le sont pas et qui peuvent l'être, restauration des habitats naturels, maintien des populations dans les espaces naturels, les milieux urbanisés et agricoles, et amélioration des connaissances ayant un effet sur la conservation des espèces.

Périodicité du PNA en cours : 2020 - 2029

Historique : 2nd plan pour le gecko vert de Manapany, 1er plan pour le gecko vert de Bourbon

Structure coordinatrice : DEAL La Réunion

Régions de déploiement : La Réunion

Documents :

Oiseaux

Vulnérable

Grand tétras

Tetrao urogallus

Le grand tétras, communément appelé « coq de bruyère » est le plus gros oiseau des forêts d’Europe : environ 4-5 kg pour le coq et jusqu’à 2,5 kg pour la poule. Oiseau caractéristique de la taïga boréale et des forêts d’Europe centrale, il a trouvé refuge en France dans les forêts des étages montagnards et subalpins des Vosges, du Jura, des Pyrénées et des Cévennes où il a été réintroduit.

Grand tétras

Enjeux du PNA : Concilier les diverses activités humaines exercées dans les milieux occupés par le grand tétras, et la restauration et le maintien de cet oiseau dans un état de conservation favorable.

Périodicité du PNA en cours : 2012 – 2021

Historique : 1er plan

Structure coordinatrice : DREAL Occitanie et DREAL Bourgogne Franche-Comté

Régions de déploiement : Bourgogne France Comté, Auvergne - Rhône - Alpes, Grand Est, Occitanie

Documents :

Mollusques

En danger critique

Grande mulette

Margaritifera auricularia

La Grande mulette Margaritifera auricularia est une grande espèce de moule atteignant la longueur maximale de 20 cm (généralement 15 à 18 cm).

Grande Mulette

Enjeux du PNA : Mieux cibler les exigences écologiques de la Grande mulette, affiner la modélisation des habitats favorables et évaluer plus finement la diminution des effectifs.

Périodicité du PNA en cours : 2012 - 2017

Historique : 1er plan

Structure coordinatrice : DREAL Centre Val-de-Loire

Régions de déploiement : Centre Val-de-Loire

Documents :