Vers la troisième stratégie nationale pour la biodiversité de la France

Enfant dans une prairie, Cévennes - Crédit : Arnaud Bouissou / Terra

Enfant dans une prairie des Cévennes

Crédit : Arnaud Bouissou / Terra

Depuis quelques années, des évaluations de la biodiversité, à l’échelle nationale, européenne et mondiale ont confirmé la trajectoire de déclin de la biodiversité, et mesuré son ampleur. Elles en ont surtout identifié les causes et ont montré les risques vitaux que ce déclin présente pour l’avenir de l’humanité. Riche de ces enseignements, la troisième stratégie nationale pour la biodiversité nous engage sur la nouvelle décennie pour inverser la trajectoire de déclin de la biodiversité, au terme de concertations territoriales et citoyennes qui se dérouleront tout au long de l’année 2021.

Une réponse politique à l’urgence

L’urgence se confirme. De récents rapports scientifiques ont été produits pour qualifier l’état de la biodiversité à l’échelle mondiale par l’IPBES (2019), à l’échelle européenne (programme MAES, 2019) et à l’échelle nationale (programme EFESE, 2020) .

Ces évaluations ont confirmé la trajectoire de déclin de la biodiversité et mesuré son ampleur ; elles en ont surtout mieux identifié les causes et ont montré les risques vitaux que ce déclin présentait pour l’avenir de l’humanité.

Nous savons mieux maintenant sur quoi nous devons agir.

La troisième stratégie nationale pour la biodiversité nous engage sur la nouvelle décennie pour inverser la trajectoire de déclin de la biodiversité.

Elle devra tenir compte des connaissances apportées par les évaluations récentes (IPBES, MAES, Efese) et des limites de la stratégie précédente et chercher à :

  • Avoir une vision collective stratégique : chacun est responsable et peut agir, les citoyens comme les acteurs institutionnels, c’est le tout qui compte ;
  • Agir efficacement sur les causes et les facteurs qui les induisent, et être capable d’évaluer l’impact de ces causes sur la biodiversité ;
  • Faire évoluer positivement la prise en compte de la biodiversité par la société, et dans son fonctionnement, du niveau local à international.

Crédit : MTES

3 phases pour construire la nouvelle stratégie nationale

L’élaboration de la 3estratégie nationale pour la biodiversité se déroulera tout au long de l’année 2021. Elle se déclinera en trois temps :

  1. De larges consultations dans les territoires (collectivités territoriales, parties prenantes, citoyens), avec une forte implication d’instances locales comme les comités régionaux de la biodiversité, les conseils maritimes de façades ou de bassins ultra-marins les comités de l’eau et de la biodiversité dans les outre-mer et le comité territorial de la biodiversité en Corse permettront d’abord de recueillir les propositions d’actions et de changements transformateurs qui alimenteront ensuite les travaux qui seront conduits au niveau national.
  2. Des travaux de niveau national avec les partenaires et les instances sur la base des enjeux et propositions issues des concertations dans les territoires.
  3. Une consultation des citoyens sera en outre menée au niveau national via des outils numériques dédiés.

 

Crédit : MTES