Le

Université populaire de la biodiversité : des clés pour agir au quotidien

Table ronde Se nourrir dans le cadre de l'Université populaire de la biodiversité

Crédit : Philippe Massir / OFB

L’Office français de la biodiversité (OFB) a organisé les 27 et 28 novembre la première Université populaire de la biodiversité, à la Cité de la création et de l’innovation de Tours. À travers des témoignages, conférences, ateliers citoyens ou encore tables-rondes, le public a pu découvrir les enjeux liés à la biodiversité et des clés pour agir au quotidien. L’Université a ainsi mis en lumière, en fil rouge de cette première édition, le lien entre des actes de la vie quotidienne (se nourrir, prendre soin de soi, se loger, profiter de la nature…) et les transformations globales des modes de production et de consommation.

L’importance de la biodiversité dans notre quotidien, en 4 tables rondes

Se nourrir

Comment nourrir 10 milliards d’individus dans le monde en préservant la biodiversité ? Sur tout le territoire, de nombreux acteurs trouvent des solutions vertueuses face à ce défi. Parmi les pistes évoquées par les intervenants à la table ronde : diversifier les aliments et privilégier les produits de saison, les circuits courts et de proximité, éviter le gaspillage. Et un constat : si les professionnels (pêcheurs, agriculteurs, éleveurs…) ont un rôle important à jouer, les consommateurs ont un vrai pouvoir de décision qui peut influencer les pratiques.

Prendre soin de notre santé

En quoi une biodiversité en bonne santé est-elle bonne pour notre santé ? La perte de biodiversité joue un rôle sur la santé humaine, en contribuant à l’augmentation des épidémies métaboliques, l’aggravation des événements climatiques extrêmes, l’émergence de maladies transmissibles à l’être humain, etc. Les participants ont ainsi évoqué les conclusions de l’IPBES, la pandémie actuelle liée au Covid-19, l’approche « Une seule santé », ainsi que des études montrant que le lien avec la nature a un effet positif sur l’être humain. Et ont conclu que le premier facteur sur lequel les Français peuvent agir c’est l’alimentation.

Se loger

L’artificialisation des sols entraîne la perte des habitats naturels, et la fragmentation des territoires, qui isole ces habitats et empêche la mobilité des espèces. Comment concilier logement et biodiversité ? Les intervenants ont mis en avant l’importance de toutes les échelles d’action : de l’échelle individuelle aux échelles communales, inter-communales, métropolitaines et les politiques publiques au niveau national. Et la possibilité pour chacun d’agir pour faire revenir la biodiversité en ville, par exemple en réservant une place à la nature chez soi, dans son jardin ou sur son balcon.

Profiter de la nature et la partager

Les activités de loisirs dans la nature peuvent avoir des conséquences négatives sur la biodiversité : dérangement de la faune sauvage, surfréquentation, déchets… Comment concilier activités de loisirs et préservation de la biodiversité ? Par la sensibilisation des publics, et l’implication de l’ensemble des acteurs, ont avancé les intervenants à la table ronde. Gestionnaires des espaces protégés, encadrants et fédérations des sports de loisirs s’impliquent ainsi de plus en plus dans la préservation de la biodiversité. De même que les usagers : les activités de loisirs peuvent réellement conduire à l’action.

Pour prolonger la découverte, retrouvez des contenus en ligne

Pour comprendre l’importance de la biodiversité dans les gestes de la vie quotidienne de tous, les menaces qui pèsent sur elle, ou encore comment agir… De nombreux contenus, produits à l’occasion de l’Université populaire de la biodiversité, sont accessibles en ligne sur le site de l’OFB : quizz, vidéos, ou encore chiffres clés.