Le

Sur le littoral, « Attention, on marche sur des œufs ! »

Ponte de Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus).

Ponte de Gravelot à collier interrompu (Charadrius alexandrinus).

Crédit : Sylvain Dromzée / OFB

En ce début de printemps, de nombreuses espèces sont de retour sur notre littoral pour pondre leurs œufs. Pour la 3e année consécutive, de nombreux acteurs de la protection de la nature lancent une campagne nationale pour sensibiliser touristes, usagers et gestionnaires de plages au respect des espèces sauvages.

Au printemps, nos plages sont aussi des nurseries !

Ça y est, le printemps est là ! Gravelots à collier interrompu, grands gravelots, sternes naines et autres oiseaux du bord de mer reviennent de leurs quartiers d’hivernage africains et débutent leur période de reproduction sur les plages de France métropolitaine. En Outre-mer, les tortues marines et de nombreuses espèces d’oiseaux de mer pondent également sur le littoral.

Ce qui n’est pas sans risques pour eux, en raison de la fréquentation des plages : œufs écrasés, nichées piétinées, poussins séparés de leurs parents, voire dévorés par les chiens non tenus en laisse... La préservation des espèces sauvages nichant sur les plages dépend de la cohabitation sereine avec les activités humaines. Les chiens non tenus en laisse et les véhicules à assistance électrique constituent par exemple de véritables fléaux. 

Une campagne pour préserver les espèces sauvages qui peuplent nos plages

C’est pourquoi le Conservatoire du littoral, l’Office français de la biodiversité, l’Office national des forêts, la LPO, Rivages de France, associés à de nombreuses associations et gestionnaires de sites, appellent à la vigilance lors de notre retour sur les plages. L’opération littoral 2022 « Attention, on marche sur des œufs ! » vise à sensibiliser les usagers du littoral et les gestionnaires de plages au respect de la faune sauvage qui partage ces espaces souvent touristiques et fréquentés.

En 2021, l’opération « Attention, on marche sur des œufs ! » a permis l’envol de plusieurs centaines de poussins, qui n’auraient pas survécu sans les interventions des équipes locales. En informant le public, en alertant les services responsables de l’entretien des plages, en identifiant voire en isolant les nids par un balisage à caractère pédagogique, il a été possible d’épargner la biodiversité littorale menacée. Cette année, le repérage des installations d’oiseaux a débuté et, en lien avec les collectivités, des équipes d’animateurs vont de nouveau sensibiliser le public afin d’anticiper les impacts de la fréquentation des sites naturels du littoral. 

Quelles bonnes attitudes adopter pour réduire notre impact et sauver les poussins ?

Dans la mesure du possible, l’ensemble des organismes en charge de la protection de la nature identifieront et isoleront les nids par un balisage à caractère pédagogique. L'objectif : les exclure du parcours des sentiers et accès publics.

Tout le monde peut aussi agir, en adoptant des bonnes pratiques lors des sorties à la plage : 

  • vérifiez que l’accès au site du littoral où vous souhaitez vous rendre est autorisé ;
  • restez sur les sentiers balisés ;
  • tenez strictement votre chien en laisse ;
  • évitez de fréquenter les hauts de plage, les dunes de sable ou végétalisées en arrière-littoral ;
  • si vous voyez un oiseau posé au sol qui vous semble blessé ou pousse des cris répétés, éloignez-vous au plus vite ;
  • évitez les zones balisées avec une signalétique propre à l’opération ;
  • ramassez les déchets.

#OnMarcheSurDesOeufs

Pour en savoir plus sur la faune sauvage du littoral et les moyens de la protéger, rendez-vous sur les réseaux sociaux et sur les sites internet des partenaires de l’opération. #OnMarcheSurDesOeufs