Le

Protection des zones humides : un 52e site français labellisé Ramsar

Crédit : JG Couteau / GM Cogné

Très diversifiés, les milieux humides comptent parmi les écosystèmes les plus importants de la planète. À l’occasion du séminaire annuel des gestionnaires de sites Ramsar, le site du Pinail dans la Vienne est aujourd’hui reconnu Zone humide d’importance internationale. Cette nouvelle labellisation souligne la valeur exceptionnelle de ce site et porte à 52 le nombre de sites français labellisés Ramsar.

Le Pinail, un site à la biodiversité exceptionnelle 

Situé dans le département de la Vienne, le site du Pinail s’étend sur 923 hectares, dont 142 classés en réserve naturelle nationale, et d’une partie de la forêt domaniale de Moulière gérée par l’Office national des forêts. Il est intégré dans le périmètre du site Natura 2000 - ZSC Landes du Pinail. 

Caractéristique du paysage des brandes du Poitou, cette vaste zone humide est constituée d’un complexe unique de plus de 7 500 mares, de tourbières, landes et prairies humides, boisements de feuillus ou résineux. Façonnés par des siècles d’extraction de la pierre meulière, ces habitats accueillent près de 2 500 espèces de flore, faune et fonge, des plus rares et menacées comme l’écrevisse à pattes blanches ou la leucorrhine à large queue, aux plus communes comme le nénuphar blanc. 

Pourquoi protéger les zones humides ?

Marais, tourbières, prairies humides, lagunes, mangroves… entre terre et eau, les milieux humides présentent de multiples facettes et sont riches une biodiversité exceptionnelle. Ces milieux jouent un rôle primordial dans la régulation de la ressource en eau, l’épuration et la prévention des crues et rendent également des services en matière d'atténuation du changement climatique et d'adaptation à ses impacts.

La protection des zones humides est une priorité gouvernementale, inscrite dans la stratégie nationale aires protégées 2030 qui prévoit le doublement de surfaces en zones humides couvertes par des aires fortement protégées. 

À l’occasion de la labellisation du site du Pinail, Bérangère Abba, secrétaire d’État chargée de la biodiversité, lance une mission d’identification des sites d’intérêt national susceptibles d’accueillir un douzième parc national, dédié aux zones humides. Prévue par la stratégie nationale des aires protégées 2030, cette création devrait donner une dimension nouvelle à la politique de préservation de ces milieux. 

La convention de Ramsar

La convention sur les zones humides d’importance internationale, appelée convention de Ramsar, est un traité intergouvernemental qui offre un cadre à la conservation et la mise en valeur des zones humides et de leurs ressources. Ce traité a 50 ans ! Son objectif est d’élaborer et de faire vivre un réseau international primordial pour la biodiversité mondiale, mais aussi d’engager tous les pays à préserver et gérer durablement l’ensemble de leurs zones humides, qui sont toujours parmi les écosystèmes les plus menacés au monde. 

La France dispose aujourd’hui d’un réseau de 52 sites Ramsar, qui s’étendent sur une superficie de plus de 3,6 millions d’hectares, en métropole et outre-mer.

Une série pour plonger dans les zones humides !

Avec la série documentaire Natures humaines, immergez-vous dans les milieux humides. Roselières, prairies humides, mangroves ou encore estuaires : découvrez de nombreux écosystèmes et les acteurs qui œuvrent à leur protection. 

Retrouvez tous les épisodes : Natures humaines - la série : une immersion au cœur de 12 écosystèmes