Le

À l’occasion de la Journée mondiale de l’océan, lumière sur les récifs en outre-mer

Récifs coralliens en Nouvelle-Calédonie - Crédit : Martin Ravanat / Tieti diving

Récifs coralliens en Nouvelle-Calédonie

Crédit : Martin Ravanat / Tieti diving

Le 8 juin, c’était la Journée mondiale de l'océan, célébrée par les Nations unies. Chaque année, cette Journée rappelle le rôle essentiel des océans, ainsi que les enjeux essentiels pour les préserver. À cette occasion, une étude met en lumière l’état de santé des récifs coralliens, herbiers marins et mangroves dans les outre-mer français et révèle une situation contrastée. Découvrez également deux plateformes collaboratives permettant à chacun de devenir acteur de la bonne santé des océans.

L'océan : vie et moyen de subsistance

L'océan couvre plus de 70 % de la planète, produit au moins 50 % de l’oxygène et accueille une biodiversité d’une richesse incroyable. Il est également une source de nourriture et d’emplois pour des millions de personnes dans le monde. 

Cette année, le thème de la Journée mondiale de l’océan L'océan : vie et moyen de subsistance valorise les merveilles de l'océan, en expliquant pourquoi il est source de vie pour l'humanité et tous les autres organismes sur Terre. 

Lumière sur l’état des récifs dans les outre-mer français

Avec près de 60 000 km² de récifs et d’atolls répartis dans les 3 océans, soit 10 % de l’ensemble des récifs coralliens de la planète, la France est le 4e pays corallien au monde grâce aux territoires ultra-marins.

À l’occasion de la Journée mondiale des océans du 8 juin, l’initiative française pour les récifs coralliens (Ifrecor), co-présidée par les ministères de la Transition écologique et des Outre-mer, publie un bilan de l’état des récifs, herbiers et mangroves dans les outre-mer français, s’appuyant sur 20 ans de surveillance des écosystèmes. Cette étude révèle une situation contrastée.

  • 70% des récifs coralliens suivis sont en bonne santé dans les territoires du Pacifique (Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Wallis et Futuna) et dans les Îles Eparses de l’Océan Indien.
  • Dans les territoires plus densément peuplés des Antilles françaises (Guadeloupe, Martinique, Saint-Barthélemy, Saint-Martin) et de l’Océan Indien (Mayotte, La Réunion) 62% sont dégradés

Le rapport dresse également les tendances de long terme sur l’évolution de ces écosystèmes, qui confirment les prévisions des experts internationaux sur le climat et la biodiversité avec un déclin global des récifs, mangroves et herbiers

Avec le plan d’actions pour la protection des récifs coralliens des outre-mer français, la France s’est engagée à protéger 100 % des récifs coralliens d’ici à 2025. L’étude montre que les zones de protection les plus fortes ont déjà apporté des effets bénéfiques notables sur les populations de poissons et l’état des écosystèmes.

Lancée le 22 janvier 2021, la plateforme soscorail.org permet à chacun de devenir un acteur de la protection des récifs coralliens, en soutenant des projets visant à renforcer leur résistance, favoriser leur protection et assurer leur restauration.

Zéro déchet sauvage : une plateforme collaborative pour lutter contre les déchets en mer

Lancée le 8 juin par l’association MerTerre avec le soutien du ministère de la Transition écologique, la plateforme de sciences participatives Zéro déchet sauvage a pour objectif de fédérer en métropole et en Outre-Mer, toute organisation ou partie prenante souhaitant contribuer à la réduction des déchets sauvages au niveau national. 

Plongez au cœur des océans, avec la série Natures humaines

Natures humaines, c’est une série documentaire en douze épisodes, une immersion sensorielle au cœur de douze écosystèmes en compagnie d’acteurs impliqués dans leur gestion, leur préservation et leur valorisation. Plusieurs épisodes mettent en lumière la richesse de la biodiversité des océans. À découvrir !